Motoplat

Motoplat de fabrication espagnole fut créé à a Barcelone autour de 1970 jusqu'à ce qu'ils cessent la production dans les années 1990.

 

Trés répandu sur la plupart des machines européennes de cross et d'enduro il serra monté de série sur les Husqvarna, Maico, Ossa, Montesa, moteur Sachs, Bultaco, etc. et bien sûr KTM.

 

Il sera par la suite monté sur les 103, carting, et autre motocycle et cyclomoteur de compétition.

 

 

On le trouve a partir de 1972 de serie sur les KTM 100/125 moteur SACHS


Nota :

Tous les allumages Motoplat tournent sur ktm dans le sens horaire (a droite) et était monté à droite de la machine.

 

Seul les 80 cm3 tournent dans le sens antihoraire.


type d'allumage

Il existe 15 types différents d'allumage motoplat

 

Mais seulement deux formats différents :

 

Le rotor interne (pour les KTM MX) qui était purement pour le motocross.

existe uniquement en 2 fils (il n'alimente que la bougie)

c'est le plus fiable des deux formats.

 

caractéristique technique:

Plus léger permet de gagner en puissance au demarrage car son poids est nul mais vu que sont poids est proche du nul on pert inertie et donc en couple.

en 240/250 l'allumage a rotor interne est inexistant car le moteur est suffisament puissant pour entrainer l'allumage a rotor externe.

 

et le rotor externe (pour les KTM GS) qui avait en plus l'éclairage.

existe en:
            -2 fils (mais tres peu répandu) il a les mèmes fonctions que le rotor interne pour 240/250/300/350/500.
            -3 fils (1 fils pour la masse/1 pour la bougie et un pour l'éclairage).
            -5 fils très répandu il permet de rajouter un boitier CDI (mais je n'ai pour ma part jamais vu de boitier CDI monté sur les KTM 1984 1985 1986).

 

Carractéristique technique:

Trop souvant mal démonté (les apprenties bricoleur du dimanche forcent avec un tournevis et le voile donc il est déséquilibré et a 12 000tr/min vous pouvez être sû qu'il va casser votre vilebrequin).

le rotor etant plus gros et plus lourd, il fragilise le vilebrequin.

Pour ces raisons il se rend moins fiable que l'allumage a rotor interne.

 

Mais en contre partie si il est aussi lourd c'est pour en enduro gagner en couple en jouant avec l'inertie du rotor.

En 125 au demarrage on pert en puissance car le rotor est lourd a entrainer mais fait gagné en couple grace a l'inertie.

 

sur les 240/250 par contre il n'y a pas d'allumage a rotor interne il y a que des allumages a rotor externe car en 240/250 le moteur est suffisament puissance pour ne pas perdre en puissance au demarrage et gagner en couple.

sem en cours d'ecriture

Sem

Ktm monte a partir de 1986 des alllumages SEM réputés peux fiable. On peut donc trouver sur des KTM de méme année et de méme modéle deux marques d'allumage Motoplat ou Sem. Plus tard motoplat disparait et les sept années suivantes Sem équipera Toute la gamme KTM.

Entre 1993 et 197 les Mx ont été monté avec du PVL.

A partir de 1997 des allumages Kokosan remplace SEM

 

 

Systèmes avec éclairage :

-240/250/300 cm3 à droite de la moto et tournant à droite (sens horaire) avec un gros volant et une platine de 90 mm.

-240/250/300/360 cm3 à gauche de la moto et tournant à gauche (sens antihoraire) avec un gros volant et une platine coupée de 110 mm.

 

Systèmes sans éclairage :

- Sem tournant à gauche et monté a gauche avec un petit volant et monté sur une platine de 110 mm.

-Sem 110 mm monté à droite, tournant en sens horaire

 

 

Type d'allumage Sem : 

Type KC Monté a gauche, sens horaire sur les ktm de 240/250/300 de 1986 a 1990 moteur type 545.

 

 

Sem monté coté droit, sens antihoraire sur les ktm 125 cm3.

 

 

 

 

Sem type K 11 monté coté gauche, sens antihoraire de 1990 à 1995 (moteur type 546)

Monté sur platine coupée 110 mm

 

 

Sem type K monté coté gauche, sens antihoraire de 1994 à 1998 sur les KTM 250 EXC.

Monté sur platine 90 mm

Bon a savoir !!

Nota :

Ne jamais monter un allumage dit "adaptable" seul les allumages Motoplat et Sem se monte sur les ktm 1984, 1985, 1986, les adaptables sont ingérable sur ce genre de machine, le moteur va tourner mais "ratoutaillera" a haut et bas régime.

 

 

Qu'il soit interne/externe/2fils/3fils/5fils l'important c'est la masse.

Il est très important que votre moto soit entièrement reliée à la masse (les radiateurs, le cadre, le moteur, la bobine, etc.) (ne pas hésiter à faire sauter la peinture pour faire contact !)

 

Cela permet d'avoir le même potentiel 0 partout, vous gagnerez en puissance et vous réduirez l'électrolyse. Vous enlèverez également toute circulation de courant parasite. Sur une moto on ne se rend pas trop compte mais imaginez sur un bateau si la masse n'est pas identique partout la coque du bateau va se faire manger par l'eau extérerieure (pour plus d'information lisez l'électrolyse dans le chapitre truc et astuce

 

Coupe circuit a proscrire !!

Le coupe circuit est indispensable sur sa moto cependant il est important de s'en servir le moins possible,

vous allez me dire :

"il les gentil le Mr mais comment faire pour arreter ma moto, attendre qu'il n'y est plus d'essence dans le réservoir ?"

 

Non, heureusement

Passé la 1er ou 2 eme et caller la machine avec l'embrayage.

Relachez le tout doucement sans accélérer pour laisser s'étouffer le moteur.